Posts Tagged ‘prison’

''Verser de l’argent à la LICRA et renier mes idées ? Ils n’auront ni un sou ni un mot d’excuse !''

Un jeune contact chrétien qui correspond avec Vincent Reynouard vient d’interviewer ce dernier et nous a cordialement demandé de placer l’interview sur ce site afin de la faire partager au plus grand nombre … Merci à un maximum de sites de la diffuser … Bonne lecture …

LTPP, Libération de Tous les Prisonniers Politiques

– Bonjour Monsieur Reynouard … Tout d’abord, comment se déroule votre vie en prison ?

VR : Bien. Je lis, j’apprends l’allemand, je dessine, j’apprends l’aquarelle, je me pose des problèmes mathématiques que j’essaye de résoudre, je réfléchis et je prends des notes pour écrire un livre à ma sortie. Je vais également à la promenade (1h) une ou deux fois par jours. Le personnel est, en majorité, aimable, il ne vous traite pas comme un chien, loin de là ….

– Avez-vous des anecdotes à nous faire partager ?

VR : Beaucoup, mais je le ferai plus tard, dans mon livre.

– Allez-vous faire entièrement une année en prison ? Ou plus ? Ou moins ?

VR : Moins. En France, vous avez trois mois de remise de peine quasiment automatiques pour un an. Je dis “quasiment” car pour qu’on vous les supprime, il faut se comporter vraiment mal en détention. De plus, le juge d’application des peines peut vous donner encore sept jours par mois sur le restant à faire. Ce qui, dans mon cas, se monte à (9X7=) 63 jours. Pour les obtenir, il faut faire preuve de sa bonne volonté en détention, c’est à dire, entre autres, payer volontairement les dommages et intérêts aux victimes et montre un volonté de réinsertion. Ce qui dans mon cas signifie : verser de l’argent à la LICRA et renier mes idées. Tous ceux qui me connaissent savent que je n’en ferai rien. Ils n’auront ni un sou ni un mot d’excuse.Je ne trahirai ni pour 10 pièces d’agent, ni pour 63 jours. Donc, çà priori, je n’en bénéficierais pas. Je serai libéré le 19 Mai 2010, c’est dire neuf mois après être arrivé à la prison de Valenciennes. Si l’on ajoute les 41 jours effectués à la prison de Forest (car les autorités françaises ne les comptent pas), cela fera 10 mois et 10 jours de prison.

– Avez vous l’occasion de discuter de spiritualité et de la Foi avec des co-détenus, des gardiens, éventuellement des Prêtres ?

VR : Assez peu. Mais je n’en suis qu’au début. A Forest, j’avais demandé à voir l’aumônier – qui m’avait transmis une très belle Bible – mais j’ai été transféré à Valenciennes avant qu’un rendez vous n’ait pu être fixé. Je pense que je ferai de même ici. Car j’aime discuter de Foi avec des “modernistes”, ils disent de nombreuses choses intéressantes. [Vincent Reynouard est Catholique traditionnaliste, ndlr]

– Quelle est la première chose que vous allez faire à votre sortie ?

VR : Embrasser mon héroïque épouse et mes enfants. Puis remercier tous les amis qui m’auront soutenu pendant cette pédiode. J’ai déjà une idée de remerciement. Mais on verra.

– Comptez -vous retourner vivre à Bruxelles ou revenir avec votre famille en France ?

VR : Ma famille est installée à Bruxelles et y restera. Moi, je vais être radié de la population belge, donc je me domicilierai quelque part en France pour avoir une existence légale. Mais je serai la plupart du temps à Bruxelles, ou pas loin.

– Votre famille parvient-elle à joindre les deux bouts ? Votre épouse touche t-elle enfin les allocations familiales ? Comment faites vous ?

VR : Depuis plusieurs mois, Marine touche à nouveaux les allocations familiales, ce qui l’aide beaucoup. Depuis 1997 et ma révocation de l’Education nationale, on vit “comment ça” et on s’en remet à la Providence par le biais du bon Saint Joseph. Jusqu’à présent, les prières que nous avons adressées au chef de la Sainte Famille ont toujours été entendues. La Providence s’est manifestée et se manifeste via de généreux lecteurs et des amis de la cause que je défends. A ceux qui me reproche de vivre au crochet des autres, je rappelle que de tout temps, les pionniers, les écrivains, les artistes et les chercheurs ont vécu du mécénat, qu’il soit privé ou public. Sans ce mécénat, combien d’ouvrages n’auraient-ils pas été écrits; combien d’œuvres d’art n’auraient-elles pas vu le jour, que l’ont peut admirer aujourd’hui ?

– Avez-vous suivi l’affaire Blanrue, qui demande votre libération ?

VR : Oui, je suis en contact régulier avec Monsieur Blanrue. Au delà de ma libération, l’objectif de l’auteur est de démasquer les faux libertaires qui s’agitent pour des causes lointaines et “politiquement correctes”. Ceux, par exemple, qui dénoncent le régime castriste ou portent un badge “Free Tibet”. Car il est vrai que, comme le souligne Noam Chomsky, en France, le concept de liberté d’expression reste incompris. Les films reflètent bien cette pensée populaire : c’est toujours le “méchant” (usurpateur, dictateur …) qui opprime le “bon” (comprenez : le gentil démocrate progressiste, le partisan de la cause des immigrés, des femmes, des homos …). Tous les combats de la liberté d’expression sont pour la “bonne cause”. Mais quand le “bon” est au pouvoir , il va de soi qu’on ne peut s’opposer à lui que pour des mauvaises raisons. Dès lors, il est normal de combattre cet opposant, déjà en lui interdisant de distiller son poison au sein des masses. Nous retrouvons ici le cri de Saint-Just en 1793 : “Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté”. En France, et en Europe, ce cri est au contre de l’idéologie des droits de l’homme. L’article 17 de la Convention Européenne de sauvegarde des droits de l’homme stipule que personne ne saurait revendiquer les libertés garanties de la dites Convention pour s’en servir contre elle. C’est, mis en forme juridique, l’écho de Saint-Just … Nos concitoyens – qui ont intégré cela – ne sont guère choqués par toutes les limites posées à la liberté d’expression des “méchants”.
Or, N. Chomsky rappelle – et c’est ce que P.E. Blannrue veut faire comprendre – que c’est au contraire la liberté de proférer les propos les plus “horribles” qui doit être défendue. Sans quoi le concept de liberté d’expression se révèle être une coquille vide. Et il va de soi qu’en tant que “monstre parmi les monstres”, mon affaire offre une occasion merveilleuse de mettre les gens au pied du mur : ce Reynouard vous parait peut-être comme un Frankenstein intellectuel, mais il n’a fait qu’écrire et soutenir une thèse historique hétérodoxe. Il n’a tué ni blessé physiquement personne et n’a rédigé aucun appel au meurtre. Si vous êtres vraiment un défenseur de la liberté d’expression, vous devez exiger sa libération et l’abrogation de la loi Gayssot. Tel est, in fine, le message de P.E. Blanrue.

– Connaissez-vous le jeune rappeur FASC ?

VR : J’ai vu quelques-uns de ses clips. Ils sont bien faits et courageux. Je lui tire mon chapeau, et cela même si je n’aime pas du tout le rap. J’aimerais le rencontrer un jour, car je suis certain que c’est un garçon intelligent.

– Ce qui vous distingue des autres spécialistes, c’est que vous ne lésinez pas sur l’humour pour faire passer vos idées et vous rendre, peut être, plus accessible au grand public. On se souvient par exemple d’une vidéo mettant en scène Harry Potter. Pouvez vous nous en dire plus ?

VR : Les gens étant tous différents, la propagande doit être très variée afin de toucher le public le plus large possible. Il est évident qu’on ne s’adresse pas à un parterre de scientifiques comme on parle à des militants politiques ou à des adolescents. Personnellement, je ne suis sensible qu’aux démonstrations rationnelles exposées posément, preuves à l’appui. Les grandes envolées, les grandes phrases, les discours lapidaires me laissent froid. Mais j’ai conscience qu’il n’en est pas ainsi pour tout le monde. Voilà pourquoi je suis attentif à tous les autres moyens de propagande. Quand quelqu’un me soumet un projet, je dis invariablement : “Faites …”
Alors que je regardais un épisode d’H. Potter avec mes enfants, un passage du film a particulièrement éveillé mon attention. Je me suis dit : “Il y a moyen de le détourner et d’en faire un truc ….” L’idée me semblait d’autant plus pertinente que l’emploi d’un héro connu mondialement est un avantage énorme pour une campagne publicitaire. C’est ainsi qu’est né le projet Harry Potter. Nous avons sélectionné quelques scènes du film que nous avons mélangée à des plans pris à Auschwitz et cela a donné le court métrage “Harry découvre la vérité”. La bande son dévoile rapidement les principaux arguments révisionnistes. Je pense que cette petite œuvre à son importance …

– On raconte que Warner Bros a lancé une procédure contre vous (encore !) pour violation de Copyright suite à vos détournement d’Harry Potter. Qu’en est-il ?

VR : Pas contre moi, contre le propriétaire du site vhofrance.org, mon collaborateur et ami H. Verbeke (réfugié actuellement en Espagne). Je crois que cela n’a rien donné. Herbert m’a dit que d’après les lois, la parodie était autorisée …. J’ignore ce qu’il en est réellement mais je n’en ai plus jamais entendu parler.

– Que répondez-vous aux mauvaises langues qui disent que vous n’assumez pas votre devoir de père de famille (nombreuse de surcroît) en menant un tel combat qui mène à la prison ?

VR : Je leur répond :
1: Montrez-moi un célibataire ayant les capacités et prêt à mener le combat comme je le mène. Alors, je me retirerais pour devenir son second, restant dans l’ombre.
2 : Soutenez l’initiative de P.E. BLanrue en faveur de l’abrogation de la loi Gayssot. Ne vous contentez pas de signer la pétition. Diffusez là, militez pour elle. Ainsi éviterez-vous à l’avenir qu’un révisionniste aille en prison.
Quand un de ceux qui me critiquent auront rempli ces deux conditions, je l’écouterai. Tant qu’il n’en sera pas ainsi, je lui demanderais d’économiser sa salive.

– Merci Monsieur Reynouard, à très bientôt …

VR : Avec toute ma sympathie !

Le document (au format pdf) ci-dessous est à imprimer, à photocopier et à afficher sur les valves des couloirs des facultés, des hôpitaux, des palais de “justice”, des bibliothèques, … etc … Partout où cela est possible ! Vous pouvez aussi le distribuer dans les boites aux lettres ! Soyez extrêmement prudents, cette affiche n’est officiellement pas illégale mais peut mener au devant de quelques ennuis. Soyez très discrets, comme James Bond ! Faites monter votre adrénaline ! Evitez cependant de le faire dans votre propre faculté ou lieu de travail !

Faites monter la révolte !

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR TELECHARGER LE PDF

Pendant que des milliers de criminels continuent à faire la loi en toute impunité dans nos pays occidentaux à cause d’une « justice » complètement laxiste et corrompue, des hommes et des femmes de toutes confessions religieuses, politiques et philosophiques, sont emprisonnés pour avoir osé contester des éléments historiques et gêné le pouvoir en place … Ils sont historiens, ingénieurs, avocats, professeurs d’universités … Certains sont assassinés, tels François Duprat en France ou Dariusz Ratajczak en Pologne …

NOUS DEVONS LUTTER POUR LA LIBERATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES OCCIDENTAUX ET L’ABOLITION DES LOIS INJUSTES !